Etats-Unis : primaires du Super Tuesday

06 mars 2020

Drapeau américain|USA|drapeau

Les électeurs de 14 États et d’un territoire américain ont voté lors des primaires du « Super Tuesday », organisées le 3 mars. Il faudra attendre quelques jours pour connaître les résultats définitifs, mais les chaînes d’information prédisent déjà, pour le Texas, une défaite de Bernie Sanders contre Joe Biden, ce qui permettrait à ce dernier d’emporter un neuvième État dès mardi. Bernie Sanders devrait, en revanche, s’emparer de l’État de Californie, ce qui le placerait en tête dans trois États, alors que les candidats sont au coude-à-coude dans trois autres États. Avant même le décompte final, le score de Joe Biden est déjà stupéfiant. Cette situation a incité Amy Klobuchar à se retirer de la campagne, comme l’avait fait Pete Buttigieg après la victoire écrasante de M. Biden en Caroline du Sud.

Les primaires permettent d’attribuer un certain nombre de délégués à chaque candidat à l’investiture pour la course à la présidence. Au sein du Parti démocrate, les candidats doivent être choisis par 1 991 délégués pour remporter l’investiture. Si personne n’obtient ce nombre de soutiens avant la convention nationale du parti, prévue pour le mois de juillet, 771 « super délégués » supplémentaires entreront en jeu.

Il faudra alors 2 376 délégués pour remporter l’investiture. Les délégués sont attribués proportionnellement, à condition que le candidat recueille au moins 15 % des suffrages exprimés. À l’issue du « Super Tuesday », 37,7 % des délégués auront été répartis entre les candidats. Ce chiffre grimpera à 65,4 % à la fin mars, puis à 100 % le 9 juin. À cette date, nous saurons si un candidat a recueilli les 1 991 soutiens nécessaires pour éviter un vote décisif lors de la convention nationale, organisée dans le Wisconsin du 13 au 16 juillet.

Pour les délégués ayant soutenu un candidat qui n’est plus dans la course, les règles diffèrent selon les États. 13 États ont des clauses permettant au délégué de rester libre de son choix final, tandis que les autres États sont « perdus » du point de vue des candidats encore en lice.

Alors que plus de 2 500 délégués ne se sont pas encore prononcés, la situation est susceptible d’évoluer. Néanmoins, la campagne pour l’investiture semble désormais se jouer entre Joe Biden et Bernie Sanders.

06 mars 2020

À lire aussi

Vincent Manuel | Indosuez | Podcast

Podcast de Vincent Manuel, CIO, Indosuez

Vincent Manuel | Indosuez | Podcast

Podcast de Vincent Manuel, CIO, Indosuez

Vincent Manuel | Indosuez | Podcast

Podcast de Vincent Manuel, CIO, Indosuez