« Les marchés privés, levier de diversification incontournable »

Nos experts des Relations Investisseurs en Marchés Privés ont évoqué les tendances actuelles liées à cette classe d’actifs et les opportunités du moment, à l’occasion de notre webconférence dédiée aux marchés privés qui s’est tenue mercredi 12 juin.

L’investissement dans les marchés privés, cette classe d’actifs qui regroupe le private equity, la dette privée, l’immobilier et les infrastructures, était jusqu’il y a quelques années encore réservées à une clientèle institutionnelle. « Désormais, ces actifs constituent un levier de diversification incontournable pour une clientèle fortunée, au sein de Tiera Capital, la plateforme d’investissement dédiée aux marchés privés du groupe Indosuez Wealth Management. Une stratégie à long terme, diversifiée et peu volatile, permet d’accéder à des actifs faiblement corrélées aux marchés cotés. » commente Florent Saint-Quentin.

Depuis 2001, Indosuez Wealth Management permet à ses clients d’intégrer ces actifs dans leur portefeuille. Comme l’explique Niels Andres, l’équipe de Tiera Capital met à disposition son expertise dans l’accompagnement des clients dans la construction et le suivi de leur portefeuille. Cette équipe gère aujourd’hui l’équivalent de 10 milliards d’euros d’investissement.

Vers une reprise du marché

« En raison de l’inflation, qui pèse sur la consommation et le fonctionnement des entreprises, des tensions géopolitiques et de la hausse des taux d’intérêt, ces marchés ont connu deux années compliquées, reconnaît Florian Ménard. Ces facteurs ont conduit à une baisse du nombre de transactions. Les gestionnaires se sont placés dans une position d’attente, retardant certaines cessions. Les liquidités, de ce fait, étant plus faibles, les levées de fonds ont été plus difficiles. » Bien que loin d’être à l’arrêt, notamment sur le segment du Middle Market Buyout, au cœur de la stratégie d’investissement de Tiera Capital, le marché tournait jusqu’à peu au ralenti.

Dans ce contexte, le niveau des valorisations s’est légèrement ajusté et nous retrouvons actuellement des multiples proches de ceux qu’on avait connus avant les chiffres records de l’année 2021 suite à la reprise de l’activité postpandémie.

Depuis le printemps 2024, nous assistons cependant à une multiplication des cessions d’actifs au niveau des fonds, signe d’une reprise du marché. « Pour les clients qui n’ont pas encore d’actifs privés au sein de leur portefeuille, c’est sans doute le bon moment pour s’y intéresser, la diminution des multiples offrant des opportunités intéressantes, explique Florent Saint-Quentin. Pour ceux qui ont déjà des actifs privés en portefeuille, il est selon nous opportun de s’inscrire dans une démarche de diversification, en mettant du capital au travail à un rythme régulier. »

Une approche conservatrice reposant sur une sélection indépendante et la diversification

Dans cette optique, comme l’a rappelé Sophie Bourroux, Tiera Capital met à disposition son expertise pour accompagner ses clients dans la construction d’une allocation au sein de la classe d’actifs des marchés privés. La plateforme permet aux investisseurs de s’exposer aux différentes sous classes d’actifs : le Private Equity Buyout, la dette privée et les actifs réels via le marché primaire, tout en proposant également des opportunités sur le marché secondaire ainsi qu’un programme de co-investissement. « Grâce à notre processus de Due Dilligence de qualité institutionnelle nous opérons une sélection indépendante et rigoureuse des opportunités, en privilégiant les General Partners qui visent à mettre le capital au service de la création de valeur à travers l’amélioration des performances opérationnelles des entreprises dans lesquelles ils investissent », explique l’experte.

Nous vous rappelons que tout investissement comporte des risques. Nous vous invitons à prendre connaissance des caractéristiques des marchés privés avant d’envisager un investissement.

21 juin 2024

21 juin 2024

À lire aussi

2024, année d'élections

Nouvel épisode de Banking Insider, le podcast d’Indosuez

[#ExpertsTalk] Quelles perspectives pour les Obligations Vertes ?